LEXIQUE-GLOSSAIRE DES MINES

ACCROCHAGE : endroit près du puits où les chariots sont engagés, où le personnel peut ‘prendre la cage’. On disait aussi recette, lorsqu'il y avait plusieurs niveaux d'accrochage.
AFFLEUREMENT : en termes de mines, condition d'un filon qui se rapproche de la surface du sol.
ABATTAGE : action de détacher, d’extraire, de faire tomber du charbon ou un minerai dans un gisement.
BARRETTE : chapeau de mineur en cuir épais.
BOCKLI : fruits cuits en marmelade, une cuillerée de farine pour lier, suivant les goûts.
BENNE - CHARIOT OU BERLINE : caisson sur roues roulant sur des rails et pouvant contenir 350 kg de houille à Ronchamp.
BOQUIN : chariot allongé, plat avec des ridelles amovibles utilisé pour le transport de matériel, les tonneaux d'eau ou les bottes de foin.
BOUTE-FEU : mineur spécialisé et chargé de la mise à feu des mines. A Ronchamp c'était souvent un chef de poste.
BOWETTE : galerie creusée dans le rocher.
BURE : petit puits dans la mine pouvant atteindre 40 mètres et permettant la reconnaissance des terrains ou de relier les galeries et ne débouchant pas au jour.
CANCOILLOTTE : pâte de fromage à pâte molle, fabriqué à partir de caillé de lait de vache écrémé, mélangé à du beurre, du vin blanc et des aromates (souvent assaisonné à l’ail).
CHAMPORO : vin et café mélangés.
CHEVALEMENT : c’est une structure en bois, en métal ou en béton servant à descendre et remonter les mineurs, ainsi que le minerai, via une cage d’ascenseur. Il supporte les molettes sur lesquelles passent les câbles de la machine d'extraction.
COUCHE: épaisseur de la houille suivant son allure.
CUFFAT : robuste tonneau en acier ou en bois armé de pièces métalliques et muni d'anneaux ou d'une anse pour l'accrocher à un câble. Il servait au creusement des puits, à la remontée des déblais et de l’eau ainsi qu’ à la circulation du personnel.
CUVELAGE : revêtement étanche et capable de résister à la pression de l'eau, que l'on place dans les structures d’ un puits, dans la traversée des terrains aquifères.
DESCENDERIE : galerie inclinée servant d'accès au gisement ou reliant deux niveaux différents dans la mine.
DÉPOURRER ou DÉBOURRER : action de diluer le grisou en l'agitant avec des vêtements.
ENGRENER : pousser les berlines vides ou pleines dans la cage.
FONÇAGE : creusement d'un puits de mine, en descendant à partir de la surface. Creusement vers le bas de galerie fortement inclinée.
FAILLE OU CRIN : coupure de terrain large et profonde. Deux sortes, les principales qui sont des cassures répercutées à la surface et les secondaires qui peuvent avoir des rejets de 10, 20, 100 mètres. Ces cassures peuvent être perpendiculaires ou parallèles à la direction des couches.
FLUME : d'origine allemande c'est un coin en fer.
GALIBOT : nom d'origine Picarde donné aux enfants employés aux travaux souterrains dans les mines du Nord et du Pas-de-Calais. Apprenti mineur de moins de 18 ans qui travaillait sur les chantiers, aidait le mineur en apportant le matériel.
GRIS : charbon tout venant distribué aux ouvriers de la Mine et aux retraités ouvriers mais de qualité inférieure.
GRISOU: gaz inodore, incolore et plus léger que l’air. Il se compose de méthane (de 93 à 99,5%), d’éthane (de 0,02 à 2,8 %), d’hydrogène (de 0,00 à 0,23 %), d’azote (de 0,00 à 3,5%) et de gaz carbonique (de 0,03 à 3,4 %).
GUIDES : madriers carrés en chêne (le cœur) fixés dans le puits pour guider les cages à la verticale.
HAVAGE : travail de coupe aux fronts de tailles pour faciliter l'abattage.
HOMME D'ABOUTS: ouvriers spécialisés affectés à l'entretient des puits de mines.Ils travaillait souvent la nuit pendant l'arrêt de la production.
MARTIAU : pic à tête et à pointe, c'est-à-dire ayant un marteau, la tête et à l'opposé un pic.
MASSETTE : petite masse servant à enfoncer le burin ou la flume ou la barre à mine .
MOLETTES : poulies de renvoi de grand diamètre où passe le câble d'extraction. Les molettes sont installées à la partie supérieure d'un chevalement d'extraction minière.
MONTAGE : creusement vers le haut d’une galerie fortement inclinée.
NIARGUÉE : pommes de terre râpées mélangées à la farine avec un oeuf battu et le tout est cuit à l'huile.
PIQUETTE : boisson fermentée : feuilles de frêne, citrons, raisins, levure de bière, sucre, eau.
PICOTAGE : travail dans le puits afin de consolider et de rendre étanche. On utilisait bien entendu du ciment mêlé à de la mousse et des cloisonnements avec des lambourdes de chêne.
PORCHO : le porc en patois. Viande de porc non fumée, souvent cuite dans la soupe.
PORION : contremaître des travaux du fond d'une mine.
PORPOILLOT : un petit papillon de nuit en patois. Petit ventilateur actionné à la manivelle, puis à l'air comprimé. II était utilisé dans les galeries où il n'y avait pas de retour d'air.
POSTES : durée du travail (poste du matin, de l'après-midi ou du soir).
POT-DE-CAMP : gamelle à deux étages contenant le casse-croûte de l'ouvrier.
QUARTIER : ensemble de tailles, de plans inclinés, de retours d'air, sous la surveillance du chef de poste.
RIVELAINE : pic mince à deux pointes qui servait autrefois à faire à la main une saignée dans la pierre pour en faciliter l'abattage.
ROULEUR : à Ronchamp, manœuvre qui conduisait les chariots en les poussant. Ailleurs Herscheur. Autrefois, manœuvre qui faisait du roulage à bras en poussant les berlines dans les mines.
SARRET OU BOIZO : lait caillé assaisonné à l'ail, à la ciboulette, salé et poivré.
SCHLAMM : résidu argileux et humide issu du lavage de charbon contenant la poussière de houille. Il a été vendu comme combustible mais était très cendreux et son pouvoir calorique était très faible.
SERVANTE OU GRABEUSSE : béquille placée à l'arrière du chariot dans les plans inclinés, dans le cas d'une rupture du câble.
SOUFFLARD : jet violent de grisou s’échappant d’une fissure.
TERRAIN DE TRANSITION : terrain stérile sous le niveau du terrain houiller.
TIREBOUT : scie égoïne utilisée par les mineurs boiseurs (denture couchée).
TOC-FEU : foyer installé dans le puits pour activer la circulation de l’air et permettre une meilleure aération des chantiers.
TRAVERS-BANC : galerie de mine principale dans le stérile pour rejoindre la veine.

RETOUR MENU
Les Amis du Musée de la Mine   -   Réalisation  Alain  Banach   -   Tous droits réservés   -  Plan du site