LA PRÉPARATION DE L'ÉDIFICE AVANT LES TRAVAUX DE RESTAURATION

Ecole en bois

Le projet avant travaux

Le 16 septembre 2017, le Président de la République confie à Stéphane Berne la mission d'identification du patrimoine français en péril. On lui a aussi demandé de proposer des sources novatrices de financement. C'est dans cet esprit qu'a été voté ''Le loto du patrimoine''. C'est à la Fondation du patrimoine qu'a été confiée l'animation d'une mobilisation citoyenne pour répondre au péril qui menace des milliers de monuments. Des financements innovants ont été mobilisés ; jeux par la FDJ pour le patrimoine, financement participatif, mécénat des entreprises. En 2020 la Mission Patrimoine a soutenu 8 édifices en Bourgogne-Franche Comté dont l'École en bois de Ronchamp. Elle annonce le versement de 126.000 € pour financer une partie des travaux où ce montant devrait compléter les aides publiques.

Le 4 février 2021, le Conseil Municipal de Ronchamp s'est réuni où un point de l'ordre du jour était le devenir de l'École en bois. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal adopte le projet de financement pour un montant prévisionnel de 1.094.741 € HT. Le financement est le suivant :
-DRAC/DETR....................644.845€
-Département....................110.948€
-Région............................102.000€
-Fondation du patrimoine...126.000€
-Autofinancement..............110.948€
Les travaux ont été scindés en 3 tranches : l'extérieur, l'aménagement intérieur et les espaces paysagers.
Le détail du montage financier est disponible ici: compte-rendu.

Les travaux se déclinent en plusieurs natures : - Restauration de la couverture et de la charpente, - Restauration des maçonneries et pierres de taille, - Restauration des menuiseries et façades en bois, - Peinture, - Mise aux normes de l'édifice : électricité, chauffage, sanitaires et accès PMR. La fin des travaux est prévue pour l'automne 2024 avec la création des espaces paysagers.

L'ancienne école, située au cœur du groupe scolaire du centre de l'ancienne citée minière, était plus ou moins abandonnée depuis plus de vingt ans. Les chutes de tuiles ont entrainé des infiltrations d'eau dans les plafonds et les parois isolantes. Les façades extérieurs ont été mise à mal par les intempéries ainsi que le soubassement en pierres et béton. L'édifice a été interdit d'accès pour des raisons de sécurité avec la pose d'une barrière de protection notamment du côté de l'école maternelle. Après sa restauration, sa destination finale n'est pas encore définitivement choisie.

Le diaporama ci-dessous montre l'école avant son démontage.

Ecole en bois Façade Sud Façade Sud Les chevrons Ecole coté Nord Porche d'entrée
Bardage dégradé Bardage en chevrons Bardage en chevrons Tuile Jeandelaincourt Préau Est Préau Ouest
Piliers de souténement Vue côté ouest Chevrons et batons Poutre pourrie Poutre pourrie Carrelage des salles
Bardage dégradé Poutre pourrie Le coin Sud-Est Poutre pourrie Le préau Globe d'éclairage

Installation de l'échafaudage

Avant d'entreprendre les travaux de démontage et de restauration il était nécessaire de protéger l'école en bois des intempéries. Cette réalisation permettra aussi aux ouvriers de travailler sans risque sous toutes les conditions météorologiques. Un échafaudage a été installé tout autour de l'édifice et au-dessus du toit afin d'y fixer des bâches. La société HUSSOR ERECTA, retenue pour ce projet et créée en 1963, est spécialisée dans la vente, la location et le montage d'échafaudages et d'étaiements. Elle dispose de 4 agences nationales et son siège est à Lapoutroie (68650). Chacune des 4 agences dispose de son propre bureau d'études et de son service montage. Cette entreprise alsacienne est certifié ''Qualibat'' et 1413 échafaudages technicité supérieure. Les monteurs de chaque agence sont qualifiés CQP. (https://hussor-erecta.fr/). L'ensemble, 30m X 15m et 13 mètres de haut, est constitué de plusieurs km de tubes savamment assemblés et boulonnés. Il est solidement arrimé à une quinzaine de paniers remplis de bloc de béton ou chacun pèse au moins 2 tonnes. L'ensemble est également arrimé au soubassement en pierre par des boulons chevillés.

Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage

Mise en place du sarcophage de protection et de sécurité

Le toit est constitué d'un assemblage de toiles solidaires du toit provisoire assurant une parfaite étanchéité. Sur les 4 faces on a installé un ensemble de filets à maillage fin en polyéthylène haute densité qui laisse passer l'air et la lumière mais qui peut aussi retenir la poussière. Ce filet est maintenu plaqué contre l'échafaudage par des barres métalliques. Ce parapluie de protection devrait être présent jusqu'au mois de décembre 2022 avec la fin des travaux de couverture..

Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
Société Hussor Erecta Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage Échafaudage
RETOUR MENU
Les Amis du Musée de la Mine◦◦◦◦◦◦◦◦Réalisation : Alain Banach◦◦◦◦◦◦◦◦Tous droits réservés◦◦◦◦◦◦◦◦Plan du site