NOS CONFÉRENCES

CONFÉRENCE 2001
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Marie MAIRE VOLCANS La terre est vivante. Celle qui a caché des ressources minières considérables dans son sein, se manifeste aussi par ses tremblements de terre et ses volcans. Des images impressionnantes, de volcans nous arrivent de l'océan Pacifique, le feu jaillit de la mer, créant les plus hautes montagnes du monde.
Alain BANACH RENAISSANCE DU PUITS DE L'ETANCON Autrefois perdu dans la végétation, remblayé et couvert d'une dalle en béton, le puits de l'Etancon renaît. Les premiers mètres de maçonnerie réapparaissent, des boisages taillés à l'identique remplacent les boisages d'origine, les bois de guidage des cages sont à nouveau en place. Une redécouverte qui nous permet d' imaginer la descente vers le charbon.
Michel PY L'EAU DANS LES MINES ANCIENNES A l"époque lointaine de l'extraction des minerais de fer, de plomb, de cuivre dans nos régions, l’eau envahissait les galeries, noyait les dépilages. Une grande partie de l’activité des mineurs consistait à remonter l'eau à la surface pour pouvoir poursuivre l’extraction dans les profondeurs. Mais l'eau, préjudiciable au mineur, pouvait devenir son allié en faisant mouvoir d’énormes roues hydrauliques.
Jean-Jacques PARIETTI L'EAU AU PUITS DE L'ETANCON Le problème de l'eau se pose à nouveau dans les mines de Ronchamp et surtout au puits de l'Etançon, qui exploite du charbon au-dessous d'anciens travaux qui se sont remplis d'eau. Il faut installer des pompes, remonter l'eau. Une situation dangereuse et qui, malgré les précautions, deviendra mortelle.
Jean-Jacques PARIETTI LES MINEURS AU PUITS DE L'ETANCON Cinquante ans après, les anciens mineurs se souviennent. Ils vont vous faire part de leurs conditions de travail au fond ou à la surface. de leur recherche du charbon, du matériel utilisé en 1950 à la fin de l'exploitation, des problèmes de l'eau et de la catastrophe qui a endeuillé une dernière fois le bassin houiller de Ronchamp.
CONFÉRENCE 2002
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI MINES DU NORD ET DE RONCHAMP Malgré la grande différence de leur taille, de leur production, du nombre de mineurs, des images révèlent bien des ressemblances encore visibles : des terrils, des chevalements, des bâtiments abandonnés avec leurs machines …tous vestiges qui nous rappellent le monde minier de Ronchamp.
Jean-Marie MAIRE PARCS NATIONAUX AUX ETATS UNIS A la découverte des puissants phénomènes volcaniques et sismiques de l’Ouest Américain : après la visite du célèbre Parc National de Yellowstone nous traverserons la Vallée de la Mort et aborderons la Californie, sa Sierra Nevada et les fantômes de ses chercheurs d’or.
Alain BANACH FONCAGE ROBERT ET SENTIER MINIER Le Fonçage ROBERT est, avec ses dernières réalisations, un élément incontournable dans la visite du sentier des affleurements de l’Étançon. Partons ensemble à la découverte des vestiges de notre passé minier.
André WEIBEL DECOUVERTE DE LA CHINE De SHANGHAÎ à PEKIN, rencontre avec la vie chinoise et découverte des villes impériales où, pendant 4000 ans, les Dynasties d’Empereurs se sont succédées jusqu’en 1912. Entre traditions millénaires et modernisme galopant, la CHINE évolue très vite …… Cependant le dépaysement reste entier
CONFÉRENCE 2003: programme 2003
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI LE ROULAGE A RONCHAMP Du chantier d’abattage à la sortie du puits, le charbon doit être pelleté, roulé avec des berlines, descendu dans des couloirs ou des plans inclinés, tiré par chevaux ou locos avant d’entrer dans la cage. Un parcours long et difficile.
Yves CLERGET LA FORET HOUILLERE DE RONCHAMP Le charbon, une matière première et une source d’énergie non renouvelable exploitée pendant deux siècles à Ronchamp et maintenant épuisée.
André WEIBEL DECOUVERTE DE L’EGYPTE ETERNELLE Rencontre avec les merveilles de la civilisation pharaonique, la ronde des divinités, la magie des temples, monuments et sépultures royales…, trésors mythiques et toujours mystérieux. Rencontre avec le NIL, fleuve nourricier et veine vitale de l’EGYPTE, traversant le désert de son étroite vallée. Rencontre enfin avec la MER ROUGE, puis la péninsule du SINAI, désert ‘’terrible et grandiose ‘’ selon la Bible, terre sacrée dominée par le Mont HOREB, devenu le Mont MOÏSE, au sommet duquel nous assisterons à un émouvant lever de soleil.
Alain BANACH DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE
- JOURNEE NETTOYAGE DE MAI 2002
- LA CONCESSION DE MOURIERE
1- De l’extraction à la commercialisation, nous suivrons toutes les étapes du cheminement réalisé par le charbon dans un film vidéo réalisé au puits de Villaret à La Mure en 1987.
2- Au mois de mai 2002, une petite équipe a procédé à un nettoyage d’une ancienne galerie datant d’avant 1816.
3- Dès 1766, la concession de Mourière fut accordée au prince de Bauffremont, propriétaire des terres de Faucogney pour une durée de 30 années. Le 24 avril 1793, un maître verrier, le sieur Grézely, propriétaire de la verrerie de la Saulnaire, rachète les domaines de la princesse de Bauffremont et hérite aussi de la concession de Mourière. Ce n’est qu’en 1844 que la concession est accordée au sieur Grézely fils. L’exploitation, avec des hauts et des bas, se poursuivra jusqu’en 1891, date de la liquidation de la société des derniers propriétaires.
CONFÉRENCE 2004: programme 2004
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des évènements 2003:
1- journée de nettoyage à l’Étançon
2- pose des panneaux d’informations
3- sortie dans la concession de Mourière
4- le défilé de la Sainte Barbe du 20 septembre 2003
Alain BANACH LE RESEAU FERROVIAIRE ET LE TRANSPORT DU CHARBON DANS LE BASSIN HOUILLER Depuis sa découverte en 1750, jusqu’en 1860 environ, le charbon était transporté par des moyens rudimentaires. Dès la construction de la vois ferrée Paris Bâle vers 1860, le charbon pouvait être exporté bien au-delà de la région par des moyens plus rapides. En 1852, tous les puits en activité sont reliés entre eux par un important réseau ferré. Nous suivrons cette révolution industrielle et ses traces laissées dans le paysage.
Serge LAGOKI LE MUSEE DE LA MINE D’ESCARO De tout temps le pays d’Escaro a été connu comme un des plus riches filons miniers des Pyrénées Orientales et son exploitation remonte au temps de la présence romaine. Un musée a été créé pour rappeler son histoire.
André WEIBEL DECOUVERTE DE LA CORSE ‘’Galet rose posé sur la Méditerranée’’, selon St Exupéry, la Corse mêle le dépaysement de la langue et des austères villages de montagne, au caractère méditerranéen des ports, criques et promontoires rocheux.
L’Île de Beauté séduit par une nature aussi diverse dans ses reliefs qu’éblouissante dans ses couleurs. Malgré le dépeuplement des villages et le développement du tourisme, elle cultive avec obstination son particularisme en maintenant vivantes les traditions qui font partie de son patrimoine.
Michel PY LES MINES DE SEL EN EUROPE Condiment et conservateur des aliments depuis toujours, support de l’industrie chimique aujourd’hui, le sel n’est pas qu’un produit marin. Petit voyage sous terre, à la recherche des traces anciennes ou contemporaines de l’exploitation des salines dans les Carpates, en Bavière ou en Pologne.
CONFÉRENCE 2005: programme 2005
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI MINES DE RONCHAMP – MINES D’AILLEURS Quel rôle a joué le puits Sainte-Marie aux Houillères de Ronchamp ? Alors qu’il n’a pas trouvé de veine de charbon importante, il a pourtant tenu un rang non négligeable. Quel rôle continuera-t-il à jouer dans la mémoire de la mine ? Le bassin houiller de Carmaux est-il comparable à celui de Ronchamp ? Un musée, des corons, des bâtiments en ruine nous rappellent un même parcours industriel.
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des évènements 2004:
1-  journée nettoyage sur le site de l’Étançon : chronique d’une journée marquée sous le signe de la convivialité et de la franche camaraderie dans le travail.
2- cérémonies du centenaire du monument de 1870 : historique du monument, défilé et exposition sont les ingrédients de ce diaporama.
3- projet d’aménagement de la borne seigneuriale N°62 ; état d’avancement des travaux et bilan financier.
Alain BANACH POSTE DU MATIN A LA HOUVE Le 23 avril 2004, le dernier puits en activité en France a vu sortir de ses entrailles les dernières tonnes de charbon. Dans ce vidéogramme nous suivrons pas à pas une équipe du poste du matin à plus de 1000 m de profondeur. De la salle des pendus à la lampisterie, en passant par la descente en cage et la douche, ce rituel est le même qu’à Ronchamp il y a plus de 50 ans, avec en plus l’utilisation de matériel ultramoderne.
André WEIBEL VOYAGE DU JUMELAGE EN POLOGNE L’amitié franco-polonaise, bien ancrée à Ronchamp depuis plus de 80 ans grâce à ses activités minières, s’est concrétisée le 20 septembre 2003, dans notre cité, avec la signature du serment de jumelage Ronchamp-Sulkowice, en présence d’une forte délégation de la ville jumelle polonaise. Moins d’un an plus tard, une délégation de Ronchamp, comprenant 70 personnes, était invitée en retour, du 1er au 5 juillet 2004, par la ville de Sulkowice qui organisait à son tour sa fête du jumelage. C’est ce séjour en Pologne que nous vous proposons de revivre.
Jean-Marie MAIRE DECOUVERTE DE L’AUSTRALIE Seul continent habité situé entièrement dans l’hémisphère sud, cette terre des antipodes appartenant à un seul pays grand comme 14 fois la France réunit à elle seule toute l’histoire de notre planète, depuis la nature de ses roches jusqu’à celle de ses habitants.
CONFÉRENCE 2006: programme 2006
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des évènements 2005:
1- le Mémorial de la Mine : diaporama de la construction à son inauguration le 24 septembre.
2- le chemin des Fressais : chronique d’une journée particulière.
3- les journées de la Science des 14 et 15 octobre : découverte du métier de géomètre des Mines.
4- tournoi de football du F.C.P.M.
Jean-Jacques PARIETTI LE MYSTERE DES BORNES La borne seigneuriale située au centre du Mémorial a une longue histoire. Elle se trouvait d’abord à la limite des concessions de Ronchamp et Champagney. Des documents d’archives lui donnent le nom de Saint Desles et montrent qu’elle fait partie d’un abornement datant du Moyen Age entre 2 seigneuries différentes, l’une dépendant des Rois de France, l’autre de l’Empereur germanique. Il en existe une vingtaine sur les limites de Ronchamp. Elles sont certainement les plus anciens vestiges de cette commune.
Jean-Jacques PARIETTI LA CATASTROPHE DE COURRIERES Le 10 mars 1906 la plus grande catastrophe se produit dans 3 puits de la concession de Courrières dans le Pas de Calais. Plus de 100 Km de galeries sont dévastées et les installations détruites. On remontera plus de 1000 victimes et au bout de 19 jours, on retrouve 13 rescapés. On se rend compte alors que les secours sont imparfaits et que des erreurs fatales sont commises. La colère est grande parmi la population, la mairie de Lens est occupée, l’armée réquisitionnée tire sur la foule. Comme partout en France, les mineurs de Ronchamp se mettent en grève.
Alain BANACH IL ETAIT UNE FOIS RONCHAMP Du début des années 1900 jusqu’à la seconde guerre mondiale, Ronchamp et ses environs ont eu le privilège de figurer sur un très grand nombre de cartes postales qui font la joie des collectionneurs. Ce diaporama va permettre de comparer la situation d’hier à celle d’aujourd’hui et de découvrir les vestiges d’anciennes constructions. Mais la plus grande difficulté réside dans le fait de retrouver l’emplacement où se trouvait le photographe au moment du cliché.
Alain BANACH HOMMAGE AUX MINEURS DE MERLEBACH Le 20 septembre 2003, avec l’arrêt de l’exploitation de Merlebach, la Lorraine a rendu un vibrant hommage aux mineurs, à la mine et au charbon. Ce vidéogramme retrace 148 années d’histoire commune entre le charbon et la Moselle au travers une cérémonie, des témoignages et des images d’archives. Dans la plus totale indifférence, 45 ans plus tôt, une mine fermait : c’était celle de Ronchamp. Le 3 mai 1958, vers midi, le dernier chariot de houille est sorti du puits du Magny. Il n’y a pas eu de discours, pas de cérémonie mais dans le dernier chariot une branche d’aubépine en fleurs était posée comme un dernier hommage, simple et émouvant, rendu à un ami qui n’est plus.
CONFÉRENCE 2007: programme 2007
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des événements 2006:
1- la journée nettoyage de mai et la modification du tracé du sentier.
2- les autres aménagements de l’été
3- les sorties en images
4- les 30 ans du Musée de la Mine et de l’A.H.R.
5- la sortie découverte du 6 août : refaisons cette sortie en images (St Desles, Datou, puits N°3 et 4, le Château, etc.)
Jean-Jacques PARIETTI ANNIVERSAIRE : IL Y A 100 ANS La catastrophe de Courrières qui a fait 1099 victimes, a provoqué dans le pays minier du Nord et dans toute la France, une énorme vague de mécontentement et de revendications. A la longue grève dans le bassin du Nord font suite les grèves dans toute la France et en particulier à Ronchamp, deux grèves dures, en 1906 et en 1910. En même temps sont renforcés les procédés de sauvetage qui étaient apparus si inefficaces à Courrières.
Alain BANACH IL ETAIT UNE FOIS RONCHAMP Du début des années 1900 jusqu’à la seconde guerre mondiale, Ronchamp et ses environs ont eu le privilège de figurer sur un très grand nombre de cartes postales qui font la joie des collectionneurs. Suite et fin du diaporama de l’an passé avec la découverte en cartes postales et en photographies du centre de Ronchamp.
Alain BANACH LA MINE…LES MINEURS…AU CINEMA En près de 60 ans d’extraction charbonnière, le charbon et les mineurs ont souvent été des vedettes de l’écran. Nous vous proposons de découvrir une sélection de superbes documents de 1947 à 1960.
Mineurs de France - 1947 - Les efforts des houillères dans le cadre de la ‘bataille du charbon’ .Le mineur deviendra le premier ouvrier de France.
Quand la mine devient studio - 1958 - Les efforts d’une équipe de cinéma pour emmener 2,5 tonnes de matériel dans les galeries.
Le 11 de Merlebach - 1958 - Les amateurs du S.O. de Merlebach affrontent l’A.S. Saint Etienne en 32em de finale de coupe de France à Paris le 12 janvier 1958.
Pas d’accident : joie des vacances - 1955 - Les Houillères de Lorraine lancent une campagne de sécurité très persuasive.
Le charbon lorrain a 100 ans - 1956 - Rétrospective de 100 ans d’exploitation du charbon.
Spots de sécurité - 1960 - Les HBL produisent une série de spots ‘prévention sécurité’ diffusée dans les salles de cinéma de la région.
CONFÉRENCE 2008: programme 2008F  programme 2008P  programme 2008I
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des événements 2007 :
1- la journée nettoyage de mai et les sorties de l’été.
2- le remplacement des panneaux d’information.
3- l’aménagement de la stèle.
4- la mise en place des ventilateurs.
5- la découverte d’un vieux wagonnet et la Sainte Barbe 2007.
Jean-Jacques PARIETTI Alain BANACH POLONAIS ET ITALIENS AUX HOUILLERES DE RONCHAMP L’exploitation du charbon de Ronchamp a eu besoin d’une importante main-d’œuvre, qu’elle n’a pas trouvée à Ronchamp ni dans les villages voisins, en nombre suffisant.
Des hommes venus de toute l’Europe sont arrivés à Ronchamp et s’y sont installés durablement, plus particulièrement les communautés Polonaises à partir de 1924 et Italiennes tout au long du 20em siècle.
Alain BANACH L’IMMIGRATION EN MOSELLE Ce film retrace les grandes périodes de l’immigration en Lorraine avec des témoignages et des images d’archives. Ces différentes périodes verront l’arrivée massive d’immigrés Allemands Sarrois (1816 -1870), Polonais (1919 -1945), Italiens du sud et Espagnoles (1946-1970) et Marocains (1973). En 1929, tous bassins confondus, les mineurs de fond polonais représentaient plus de 45% de l’effectif des mineurs de fond.
L’intégration se fera d’abord par le travail au fond de la mine où tous les mineurs sont de la même couleur. Cette intégration se fera aussi à l’extérieur, par une vie associative très importante, par le sport, par les centres ménagers, la vie religieuse, etc.
Alain BANACH LES ENFANTS DU CHARBON Ce film a été enregistré en public lors de cérémonies du 23 avril 2004 qui marquèrent la fin du dernier morceau de charbon extrait du sous-sol français. Cet hommage solennel rendu aux derniers mineurs de France, s’est déroulé au puits de la Houve à Creutzwald près de Merlebach.
Cette fresque vivante retrace l’histoire du charbon lorrain où presque tous les acteurs sont des mineurs, des femmes de mineurs, des enfants de mineurs et des amis de mineurs.

Le thème de cette fresque.
Dans un avenir lointain, où le charbon n’existe plus, un père et ses deux enfants parcourent les vestiges d’une ancienne mine de charbon et trouvent un DVD. Ils le regardent et découvrent les événements majeurs qui ont marqués l’histoire du bassin lorrain de 1815 à 2004, avec la découverte du charbon, le grisou, la mécanisation, les guerres, la libération, l’immigration, etc..
CONFÉRENCE 2009: programme 2009
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des principaux évènements qui ont marqués l’année 2008:
1- les conférences de début d’année
2- la journée valorisation du mois de mai sur le site de l’Étançon
3- la mise en place de la locomotive et des berlines
4- l’exposition sur le dernier charbon
5- les sorties sur Mourière et sur les terrils
6- la réfection de l’entrée du Plan Grisey N°3
7- les sorties accompagnées sur le sentier des affleurements
Alain BANACH L’HISTOIRE DU MONUMENT DE 1870 François Xavier Niessen, professeur alsacien, crée le Souvenir Français en 1887 qui sera reconnu d'utilité publique en 1906. Il a été l'instigateur du projet de monument à Ronchamp. Il a été inauguré le dimanche 26 juin 1904 devant l'actuelle mairie et a été sculpté par Mr Perney-Grosjean de Vesoul. La particularité de ce monument (sans doute unique en France) est qu'il rend hommage à la fois aux soldats morts pour la patrie et aux victimes du travail.
Le Conseil d’Administration des Houillères de Ronchamp, dirigé par Léon Poussigue, a participé au financement de ce monument en faisant un don de 500F. Après l'édification du Monument 14-18, beaucoup l'appelèrent "Le Zouave", et pendant longtemps ce surnom est resté bien présent dans la mémoire collective. En 1957 il sera déplacé vers le Pont Strauss au bord du Rahin et le 29 avril 1992, il rejoindra le ‘’Poilu’’ sur ce qui sera le Square du Souvenir Français et de la Résistance.
Le 20 juin 2004, Ronchamp a fêté le centenaire de son monument avec la participation du Souvenir Français, de la Municipalité, des Anciens Combattants, des Amis du Musée de la mine, de l’Amicale des Houillères de Ronchamp, des Arquebusiers de l'Est...
Jean-Jacques PARIETTI LES MINES DE HAUTE SAÔNE Un survol assez complet sur les mines de Haute Saône, département qui fut très riche dans ce domaine, avec ses mines d’argent, mines de fer, mines de manganèse, grâce à la très importante collection amassée par Michel Py au cours de campagnes de protection pendant 15 ans.
CONFÉRENCE 2010: programme 2010
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des principaux évènements qui ont marqués l’année 2009:
1- la conférence d’avril 2009
2- la mise en ligne du site Internet
3- la journée valorisation du mois de mai sur le site de l’Étançon
4- la visite des anciens mineurs de potasse d’Alsace
5- la sortie sur les mines d’Auxelle-Haut
6- la fête de Sainte Barbe
Alain BANACH LA TRAGÉDIE DE L’ÉTANÇON DU 16-12-1950 En 1946, les grandes compagnies houillères sont nationalisées et font place à une seule entité : les Charbonnages de France. A Ronchamp, c’est l’E.D.F. qui prend en charge la gestion du bassin. Le Comité de gestion, contre l’avis de tous, décide de revenir chercher le charbon à l’Étançon pour exploiter la deuxième couche de houille.
Le 16 décembre 1950, vers 17 h30, une équipe de 21 mineurs est surprise par une arrivée d’eau, brutale et violente. Quatre mineurs sont piégés dans un montage, sans issue de secours. Leurs corps ne seront retrouvés que le 22 décembre après midi et le 24, leurs obsèques se déroulent en présence de 4 à 5000 personnes
Jean-Jacques PARIETTI DANS LES MINES DES DÉPARTEMENTS VOISINS Prolongeant la découverte des anciennes mines de Haute-Saône, voici une présentation de mines qui ont été étudiées près de notre département: un itinéraire passant par les mines d'argent d'Auxelles aux dépilages impressionnants, par les petites minières qui sont à l'origine de l'essor du pays montbéliardais, puis par les immenses galeries des mines de fer de la vallée du Doubs, pour terminer dans les vallées vosgiennes proches avec la mine du Thillot concurrente de Château-Lambert et avec la dernière mine qui ait été en activité à Maxonchamp.
Alain BANACH LES FEMMES DE LA MINE A travers de bouleversants témoignages, la vidéo que vous allez voir, raconte la vie des femmes de mineurs des années 1950 à 1970. A leur naissance dans la cité minière, le chemin des fillettes est tout tracé... Dès leur plus jeune âge, elles secondent leur mère dans les tâches domestiques. A l'adolescence, en école ménagère, c'est l'apprentissage du rôle de future épouse puis la difficile plongée dans le monde hostile du travail à la mine. La plupart sont affectées au triage manuel du charbon ; d'autres sont à la lampisterie ou au nettoyage des locaux... Enfin devenues adultes, le destin les conduit tout naturellement à devenir l'épouse d'un mineur ! Alors elles quittent leur emploi pour se consacrer à l'éducation des enfants et à la gestion du foyer. Pendant des décennies, c'est l'affût au moindre retard du mari, du père ou des fils, quand ce n'est pas l'écoute angoissante des sirènes annonciatrices de funeste destin.
Enfin, quand l'heure de la retraite sonne, c'est l'apparition de la silicose et, hélas, le veuvage prématuré !
CONFÉRENCE 2011: programme 2011
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des principaux évènements qui ont marqués l’année 2010:
1- la conférence de fin janvier
2- la Nuit des Musées du 15 mai
3- la journée valorisation du 29 mai sur le site de l’Étançon
4- l'aménagement de la galerie 780
5- la sortie sur les terrils du 1er août
6- les journées du patrimoine du 15 septembre
7- la fête de Sainte Barbe du 28 novembre
8- l'exposition à l'Office de Tourisme sur la tragédie du 16 décembre 1950
Alain BANACH RONCHAMP: DES HOMMES DE LA MINE Le monde de la mine a toujours fasciné les photographes. Malgré tout il existe très peu de documents mettant en scène les mineurs de charbon au travail. Les photographies étaient interdites du fait de la dangerosité de l’ambiance : grisou, poussières de charbon, etc. Le noir absorbe la lumière et nécessite un éclairage d’appoint : flash, projecteur.
Après la deuxième guerre mondiale et l’évolution des techniques, des photographies du fond voient le jour. Cependant à Ronchamp les clichés sont rares. Ce diaporama montre surtout des hommes au jour.
Alain BANACH LES TECHNIQUES DU FOND L’eau, le feu, l’air, la terre sont les quatre éléments indissociables du métier de mineur de fond. De la brouette à la berline, du cheval au locotracteur, de la bougie à la lampe-chapeau, de la lampe DAVY à la lampe de sureté, du pic à la haveuse, ce film retrace l’évolution des techniques au fond de la mine pour une meilleure sécurité du mineur et pour un meilleur rendement.
Jean-Jacques PARIETTI HISTOIRE DES LAMPES DE MINE DE RONCHAMP Symbole de la mine, symbole des mineurs travailleurs de la nuit, la lampe de mine a subi de nombreuses modifications afin qu'elle ne soit pas un danger mortel dans les galeries infestées de grisou.
C'est cette histoire plus particulièrement vécue dans la houillère de Ronchamp qui vous est contée. On pourra découvrir la première lampe-rave à feu nu responsable du premier coup de grisou, son remplacement par la première lampe de sûreté inventée par DAVY, ses modifications successives réalisées par Mueseler, Marsaut, Wolf, jusqu'à l'apparition des lampes électriques à accumulateurs, celles qu'ont connues les derniers mineurs de Ronchamp.
CONFÉRENCE 2012: programme 2012
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Activités de l'association pour l'année 2011.
Jean-Jacques PARIETTI MAISONS PAYSANNES A RONCHAMP A partir d'une grande enquête départementale sur les linteaux gravés des maisons anciennes, un focus est fait sur le village de Ronchamp et de ses hameaux.
Jacques TAICLET IL ETAIT UNE FOIS LA MAGLUM A partir de documents pour la plupart inédits, retrouvons l'histoire de cette entreprise familiale, dont l'usine de Ronchamp, en 1958, assura la reconversion d'une partie des anciens mineurs.
CONFÉRENCE 2013: programme 2013
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Activités de l'association pour l'année 2012.
Alexandre Bourgeois, Alain Frahier, Jean-Jacques Parietti, Pierre Tison. LE PUITS ARTHUR DE BUYER

Diaporama de photos anciennes ou récentes, de tous les recoins des bâtiments nous rappellent son prestigieux passé.

Alexandre Bourgeois
Une agréable présentation en 3D nous le montrera sous une forme jusqu'ici inconnue. A partir des plans laissés par Léon Poussigue, et grâce à l'informatique et au talent du jeune adhérent Alexandre, retrouvons ce magnifique bâtiment.

Jacques Taiclet
Une histoire du puits Arthur révélée par les nombreuses cartes postales issues de sa collection nous fera découvrir les aménagements successifs, les modifications, les installations des machines racontant d'une façon originale la vie du puits.

Jean-Jacques Parietti
Des documents peu connus, des publications dans des revues en 1904 aux premiers temps de l'existence du puits, en 1925 quand il était en pleine gloire, en 1954 quand les chevalements géants ont été abattus, pour rappeler plusieurs étapes de l'épopée du charbon. Une découverte récente dans un grenier, donnée à l'association par André Faivre, fils de mineur, a été le prétexte à des recherches sur un aspect peu connu de son histoire, son activité pendant les sombres années de 1940 à 1945, et le camp de prisonniers allemands en 1946 et 1947.

CONFÉRENCE 2014: programme 2014
INTERVENANT TITRE THEME
Alain BANACH LES ACTUALITES DE L’ASSOCIATION Rétrospective des principaux évènements qui ont marqués l’année 2013:
1- la galerie Datou ; les différents travaux, visite de la galerie et ses dangers.
2- la galerie Dubois ; les travaux, visite de la galerie et la pose d'un capteur sismique.
3- la galerie de l'Étançon ; découverte de la galerie, visite, aménagement d'un boisage sur 8 mètres, grande rigole d'écoulement.
4- les journées du patrimoine : balade aux affleurements.
5- la galerie 780 ; les aménagements de sécurisation extérieurs et la pose d'un capteur sismique.
6- exposition à l'Office de Tourisme : travaux d'adhérents en relation avec le passé minier de la cité.
Jean-Jacques PARIETTI DE RONCHAMP Á CAGNAC-LES-MINES

C'est une mystérieuse photo exposée au musée de la mine qui relie notre bassin houiller à celui de Cagnac- Les-Mines, à 600 km de là, au sud du Massif central, et qui nous fait nous intéresser à lui. Bien que de caractéristiques différentes, ces deux bassins houillers présentent beaucoup de points communs notamment en ce qui concerne la vie des mineurs.

André WEIBEL NEUF BRISACH ET LE MUSÉE DES MINES DE POTASSE DE WITTELSHEIM

Découverte de deux curiosités du patrimoine du Haut Rhin :
1- La place fortifiée de Neuf-Brisach. Édifiée par Vauban .Inscrite au patrimoine de l'UNESCO.
2- Visite des vestiges et du musée des mines de potasse de Wittelsheim, témoins de l'exploitation de la potasse en Alsace.

CONFÉRENCE 2015: programme 2015
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI DECOUVERTES SUR L'AERAGE AU PUITS SAINTE-MARIE Les travaux de nettoyage autour du puits Sainte-Marie de Ronchamp ont fait apparaître de curieux vestiges. En ces lieux ont fonctionné 4 types différents de ventilateurs de mine qui, de 1868 à 1951, ont permis l'aérage d'une grande partie des galeries et chantiers au fond de la houillère. Des murs en pierre ou en brique, de grosses pierres à encoches, des bassins cimentés, des passages souterrains permettent d'imaginer les installations sur lesquelles des ventilateurs de fabrication GUIBAL, LEMIELLE, MORTIER et RATEAU ont fonctionné. Les archives révèlent aussi toute une histoire complexe : l'énorme ventilateur Guibal devenant vite insuffisant, on installe un ventilateur Lemielle au fonctionnement compliqué et sujet à de nombreuses pannes, qui devra lui-même céder la place à des ventilateurs Mortier installés en série. Enfin, après 1920, apparaît le ventilateur Rateau beaucoup plus performant. Le puits Sainte-Marie peut ainsi être considéré comme un exemple parmi les puits d'aérage français, par sa longévité et la variété des ventilateurs utilisés.
Yves CLERGET GAZ DE HOUILLE ET GAZ DE SCHISTE (RONCHAMP ET CREVENEY)

Le charbon de Ronchamp et le schiste de Creveney contiennent un composé commun. C'est un gaz désigné sous le vocable de gaz de houille pour Ronchamp et de gaz de schiste pour Creveney. Dans les deux cas c'est le même corps. C'est du méthane composé d'un atome de carbone associé à quatre atomes d'hydrogène et dont la formule chimique est CH4. C'est aussi le gaz des marais. C'est un corps très abondant dans la nature. Sa destinée est fort différente. Ce peut être une source de bienfaits car c'est un gaz hautement énergétique. Ce peut être aussi une source d'ennuis : coup de grisou dans les mines de charbon, gaz à effet de serre plus puissant que le gaz carbonique, source de pollution atmosphérique avec le gaz carbonique dégagé lors de sa combustion, grave source possible de pollution liée à la technique actuelle d'extraction profonde à partir des schistes.

CONFÉRENCE 2016: programme 2016
INTERVENANT TITRE THEME
Jean-Jacques PARIETTI LES DIX DERNIERES ANNEES DE LA HOUILLERE DE RONCHAMP Menacée d'une fermeture dès 1948, la houillère de Ronchamp survivra pendant dix ans, permettant à 800 mineurs de trouver un autre emploi. C'est sur le site de l'Étançon que se porte l'exploitation nouvelle pour extraire le charbon d'une 2ème couche que les anciens mineurs avaient dédaignée. Par galeries et par un petit puits, le charbon est remonté d'une faible profondeur, mais un grave danger menace : l'eau qui a envahi les anciens travaux. On découvrira les galeries Fourchie, Robert, Grisey, Datout, Greninguey…. qu'ont bien connues les derniers mineurs, qu'ils soient abatteurs, boiseurs, rouleurs, chefs de poste ou galibots. On imaginera leurs efforts, leurs techniques, leurs habitudes du travail souterrain alors qu'ils sont confrontés à la réalité économique qui exige un rendement de 1000kg par mineur. L'issue est inévitable mais le combat aura duré dix ans.
Alexandre BOURGEOIS UNE AUTRE MINE EN HAUTE-SAÔNE : LA MINE DE GOUHENANS

On oublie souvent que d'autres houillères ont existé en Haute-Saône. Et pourtant, à Vy-les Lure, à Gémonval, à Mélecey, à Saulnot, à Gouhenans des mineurs sont descendus sous terre pour extraire du charbon. A Gouhenans, on exploitait déjà un beau gisement de sel. Or, l'obtention de sel par évaporation demande de grandes quantités de combustible, d'abord du bois qui fera bientôt défaut. La découverte de charbon d'âge tertiaire dans la même commune est donc une aubaine. Et pendant plus de 100 ans, près de 20 puits sont creusés, avec les mêmes peines, les mêmes dangers que ceux qu'ont connus les mineurs de Ronchamp. Les emplacements de puits, les vestiges de l'exploitation sont aujourd'hui difficiles à découvrir. C'est pourtant ce que nous montrera Alexandre qui a sillonné la région et recueilli des documents.

CONFÉRENCE 2017: programme 2017
INTERVENANT TITRE THEME
Yves CLERGET L'URANIUM Á RONCHAMP Ronchamp, c'est le pays du charbon, mais c'est aussi le pays du gaz de houille et de l'uranium. Après des généralités sur la radioactivité, les gisements d'uranium de Servance (troisième site radioactif de France) et de Chagey seront présentés.
Á la suite de la crise de l'énergie de 1973 des recherches ont été effectuées dans le bassin de Ronchamp entre 1974 et 1983. La présence d'uranium à Ronchamp et dans les environs induit l'existence d'une eau radioactive dans les aquifères de la région comme à Velleminfroy.
Cette présence d'uranium implique aussi l'existence de radon dans les cavités du sous-sol et explique la forte température qui régnait dans les galeries de l'exploitation minière. Cette anomalie thermique avait été constatée par le docteur Maulini avant la fermeture des mines. Le radon, gaz cancérigène, doit être pris en compte dans la réhabilitation des logements anciens comme dans la conception des constructions neuves.
Jean-Jacques PARIETTI AUX LIMITES DU BASSIN DE RONCHAMP

Le petit bassin houiller de Ronchamp se prolonge-t-il vers le nord, le sud, l'est ou l'ouest ? C'est la question que s'est posée la société des houillères quand le bassin a commencé à s'épuiser, mais aussi des concurrents intéressés par le profit. Les multiples recherches par sondages ou par puits, ont révélé que le gisement était invraisemblable au nord, illusoire à l'est, inaccessible au sud et décevant à l'ouest.

Alexandre BOURGEOIS UNE AUTRE MINE EN HAUTE-SAÔNE: LA MINE DE GOUHENANS

On oublie souvent que d'autres houillères ont existé en Haute-Saône. Et pourtant, à Vy-lès-Lure, à Gémonval, à Mélecey, à Saulnot, à Gouhenans des mineurs sont descendus sous terre pour extraire du charbon. A Vy-lès-Lure, les mines ont connu deux périodes d'activité, la première au XIXe siècle et la seconde dans les années 1940 par le Bureau de recherches géologiques et géophysiques (BRGG).
La houille keupérienne a servi principalement au fonctionnement des chaudières utilisées dans la concentration de la saumure des salines locales, en particulier celle de Gouhenans, propriétaire de la concession de Vy-lès-Lure entre 1879 et 1925.
Les emplacements des puits, galeries et terrils sont aujourd'hui difficiles à découvrir. C'est pourtant ce que nous montrera Alexandre qui a sillonné la région et recueilli des documents.

RETOUR MENU
Les Amis du Musée de la Mine   -   Réalisation  Alain  Banach   -   Tous droits réservés   -  Plan du site